Faut-il écrire « continuer à » ou « continuer de » ?

Accueil / Orthographe française / Faut-il écrire « continuer à » ou « continuer de » ?
logo reponse faq

On écrit « continuer de » lorsqu’on parle d’une durée ininterrompue, par exemple « Papi continue à chanter cette musique même à 80 ans. ».
On écrit « continuer à » lorsqu’on souhaite parler d’une action qui débute et qui dure dans le temps, par exemple « continuez à courir vous n’êtes qu’à 550M ! ».

La langue française est pleine de petites subtilités qu’on qualifie souvent de pièges. Pourtant ces subtilités donnent la nuance nécessaire pour qu’une locution dise exactement ce qu’elle veut dire. La difficulté réside sans doute dans le choix du mot qu’il faut accoler à l’expression pour qu’elle définisse précisément ce qu’elle veut expliquer.

Le verbe continuer constitue un de ces écueils de la langue française qu’il faut savoir utiliser selon la bonne formule. Les exemples suivants laissent transparaître la subtilité dont il a été fait mention plus haut :

Malgré les remontrances de sa femme et les scènes de ménage fréquentes, il continue de boire sans modération.

En attendant que votre situation s’améliore, la compagnie va continuer de vous verser des avances pour subvenir à vos besoins immédiats.

Il continue de taper dans la caisse malgré les réprimandes qui lui ont été faites.

Le monsieur de la table 6 est-il parti ? Non, il continue à consommer ses raviolis.

Il a continué à dormir pendant que les ouvriers réparaient la toiture de sa maison.

Elle continue à se sentir faible après le passage du médecin.

Au vu de ces exemples, il apparaît que les deux formules sont correctes et on peut alors employer « continuer de » et  « continuer à ». Il y a juste à faire attention à la notion de temps que l’une ou l’autre formule implique.

« Continuer de » pour signifier une durée ininterrompue

Je continue de croire en Dieu même si les vicissitudes de la vie tendent à m’éloigner de Lui.

La bonne continue de travailler pour cette famille depuis trois générations.

À l’âge de 80 ans, mon père continue de fumer.

Les enfants continuent de prendre ce chemin pour aller à l’école alors que les risques d’éboulement sont réels.

Ces exemples nous montrent que la locution « continuer de » implique une idée d’habitude. Elle sous-entend qu’il en a toujours été ainsi. L’action définit quelque chose qu’on ne cesse pas de faire. Même si on la rencontre très souvent dans la langue écrite, cela ne démontre pas forcément que l’expression « continuer de » est réservée à la littérature en contraste avec « continuer à » qui serait à la langue populaire.

« Continuer à » pour dire qu’une action débute et se poursuit dans le temps

Particularité de la langue française, la préposition a une influence majeure dans le sens d’une expression. Ainsi, les prépositions s’emploient pour signifier une situation dans le temps, mais aussi dans l’espace. Elles servent aussi à indiquer un déplacement ou un mouvement.

Exemples :

Il est minuit passé de quinze minutes et il continue à boire, il ne rentrera pas chez lui.

Ils ont continué à jouer jusqu’au coup de sifflet final.

Continuez à marcher, vous êtes encore loin de la maison

Le commis a continué à travailler dans l’atelier sans s’arrêter une minute.

Il faut donc comprendre que quand on emploie la locution « continuer à », on décrit une action commencée qui se prolonge ou alors qui persiste à être dans l’état initial.

Des astuces à retenir pour choisir entre « continuer à » et « continuer de »

Outre cette notion d’habitude et celle de durée dans le temps, il faut savoir analyser le contexte dans lequel l’action se situe. Si votre copain a l’intention de s’entraîner au terrain de basket pour un bon bout de temps vous direz : « Il continue à lancer sa balle dans le cerceau ». Si votre copain a l’habitude de s’entraîner sur ce terrain même s’il n’habite plus le quartier, vous direz : « Il continue de s’entraîner même si les autres joueurs ne le voient pas d’un bon œil ».

Cet exemple illustre l’emploi de « continuer de » défini par l’Académie française comme « persévérer dans une habitude ».

Pour employer « continuer à », si vous ne maîtrisez pas la notion de durée dans le temps, retenez que pour illustrer que l’action qui débute, il suffit de penser à la lettre A par laquelle commence l’alphabet. Toutefois, il est de bon ton de se souvenir aussi que c’est maladroit, voire incorrect, de mettre deux voyelles qui se touchent.

Au lieu de : « Il a continué à asséner des coups violents à son adversaire », on dira « Il a continué d’asséner des coups violents à son adversaire ».

Au lieu de : « J’ai continué à alimenter son compte pour qu’il ne perde pas ses privilèges », on dira : « J’ai continué d’alimenter son compte pour qu’il ne perde pas ses privilèges ».

Continuez … vous exercer au tir au panier, le gymnase ne ferme qu’à 17 heures.

continuez à
continuez de

Correct !

Faux !

Je ne veux plus vous voir … jouer dans l’arrière-cour quand les lumières sont éteintes.

continuez à
continuez de

Correct !

Faux !

Le malfrat …. voler même après les sévices violents que les jeunes du quartier lui ont infligés.

continue à
continue de

Correct !

Faux !

À 70 ans, ils … chanter comme ils l’ont toujours fait dans leur jeunesse.

continuent à
continuent de

Correct !

Faux !

Sous 3 mètres de gravats, il … crier espérant que quelque sauveteur l’entende.

continue à
continue de

Correct !

Faux !

Partagez le quiz pour voir vos résultats !

Inscrivez-vous pour voir vos résultats

« continuer à » ou « continuer de »

J'ai eu %%score%% sur %%total%%.

%%description%%

%%description%%

Chargement...

N’hésitez pas à consulter nos autres articles sur l’orthographe français.

Laisser un commentaire

Notez cet article