« Certes » ou « Certe » ?

Accueil / Orthographe française / « Certes » ou « Certe » ?

La langue française est soumise à des règles bien définies. La règle d’orthographe stipule que les mots qui se mettent au pluriel prennent un « s » à la fin. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas l’habitude de mettre un « s » après un certain nombre de mots irréguliers, notamment ceux qui échappent à cette règle.

Dans cette optique, nous allons voir dans les lignes qui suivent le cas de « certe » et « certes », deux mots prêtant souvent à confusion par rapport à leur choix d’utilisation.

 

« Certe » ou « certes » : quelle est la bonne orthographe ?

En français, parmi les neuf classes grammaticales des mots, il existe ce que l’on appelle mots invariables. C’est le cas de « certes ». Il s’agit d’une expression inchangée utilisée dans la mesure où nous souhaitons marquer une affirmation, qu’elle soit positive ou négative.

Lors d’une production orale ou écrite, « certes » peut être remplacé par différentes autres expressions qui sont connues pour être son synonyme, à savoir : « certainement », « assurément », « à coup sûr », « bien sûr », « en vérité », « évidemment », « carrément », etc.

À la suite de cette courte explication, nous pouvons déduire que le mot « certes » doit toujours s’écrire avec un « s » à la fin étant donné que c’est un adverbe. Cela signifie que c’est un mot invariable, qui ne change jamais, quel que soit le genre et le nombre du mot qui le suit ou qui le précède.

Exemples :

Je suis malade, certes, mais je raisonne encore. (Je suis malade, certainement, mais je raisonne encore.)

Certes, nous avons reçu des cartes de vœux pour Noël. (Évidemment, nous avons reçu des cartes de vœux pour Noël.)

 

« Certes » : l’origine du mot

« Certes » vient du mot latin « cartas » et d’un autre mot latin « certus » qui signifient tous deux « certain ». C’est un mot qui peut être interprété de deux manières différentes.

Elle peut être utilisée pour désigner soit une certitude ou une affirmation, soit pour souligner une concession et mettre en exergue une opposition. Ainsi, il est possible de rencontrer « certes » dans les phrases qui désignent une affirmation.

Exemples :

Certes, les conseillers municipaux sont en pleine réunion. (Assurément, les conseillers municipaux sont en pleine réunion.)

Les élèves sont, certes, en plein examen. (Les élèves sont, bien sûr, en plein examen.)

 

« Certes » : où le placer dans une phrase ?

Étant un adverbe, « certes » peut être placé de trois différentes façons dans une phrase.

Placé au début d’une phrase, « certes » doit être suivi d’une virgule.

Exemples :

Certes, elle est belle, mais elle n’a pas du tout l’étoffe d’une miss.

Certes, la vie est dure, mais cela ne justifie par un vol que cet homme a commis.

Ainsi, « Certes » peut également être placé au milieu d’une phrase. Dans ce cas, il doit être encadré par une virgule.

Exemples :

C’est un garçon très futé, certes, mais je doute qu’il soit en mesure de résoudre ce problème.

J’ai postulé, certes, mais vous avez mis tellement de temps à répondre que j’ai accepté un autre travail ailleurs.

Placé à la fin de la phrase, « certes » doit être précédé d’une virgule.

Exemples :

Monsieur le directeur a eu beaucoup de privilèges à son actif, certes.

Ma fille a beaucoup de chance de vous avoir comme amie, certes.

 

Maintenant que vous savez comment écrire le mot « certes », ne faites désormais plus l’erreur de l’écrire sans « s » à la fin. Pour plus de règles d’orthographe et de conjugaison, n’hésitez pas à parcourir notre site. Vous pouvez également poser des questions en commentaire en cas d’incompréhension.

Laisser un commentaire

Notez cet article

Inscrivez-vous ci-dessous pour : 

Être rappelé afin d’en savoir plus sur nos formations et votre éligibilité aux financements.


« Certes » ou « Certe » ?

Accueil / Orthographe française / « Certes » ou « Certe » ?
La langue française est soumise à des règles bien définies. La règle d’orthographe stipule que les mots qui se mettent au pluriel prennent un « s » à la fin. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas l’habitude de mettre un « s » après un certain nombre de mots irréguliers, notamment ceux qui échappent à cette règle. Dans cette optique, nous allons voir dans les lignes qui suivent le cas de « certe » et « certes », deux mots prêtant souvent à confusion par rapport à leur choix d’utilisation.  

« Certe » ou « certes » : quelle est la bonne orthographe ?

En français, parmi les neuf classes grammaticales des mots, il existe ce que l’on appelle mots invariables. C’est le cas de « certes ». Il s’agit d’une expression inchangée utilisée dans la mesure où nous souhaitons marquer une affirmation, qu’elle soit positive ou négative. Lors d’une production orale ou écrite, « certes » peut être remplacé par différentes autres expressions qui sont connues pour être son synonyme, à savoir : « certainement », « assurément », « à coup sûr », « bien sûr », « en vérité », « évidemment », « carrément », etc. À la suite de cette courte explication, nous pouvons déduire que le mot « certes » doit toujours s’écrire avec un « s » à la fin étant donné que c’est un adverbe. Cela signifie que c’est un mot invariable, qui ne change jamais, quel que soit le genre et le nombre du mot qui le suit ou qui le précède. Exemples :
Je suis malade, certes, mais je raisonne encore. (Je suis malade, certainement, mais je raisonne encore.) Certes, nous avons reçu des cartes de vœux pour Noël. (Évidemment, nous avons reçu des cartes de vœux pour Noël.)
 

« Certes » : l’origine du mot

« Certes » vient du mot latin « cartas » et d’un autre mot latin « certus » qui signifient tous deux « certain ». C’est un mot qui peut être interprété de deux manières différentes. Elle peut être utilisée pour désigner soit une certitude ou une affirmation, soit pour souligner une concession et mettre en exergue une opposition. Ainsi, il est possible de rencontrer « certes » dans les phrases qui désignent une affirmation. Exemples :
Certes, les conseillers municipaux sont en pleine réunion. (Assurément, les conseillers municipaux sont en pleine réunion.) Les élèves sont, certes, en plein examen. (Les élèves sont, bien sûr, en plein examen.)
 

« Certes » : où le placer dans une phrase ?

Étant un adverbe, « certes » peut être placé de trois différentes façons dans une phrase. Placé au début d’une phrase, « certes » doit être suivi d’une virgule. Exemples :
Certes, elle est belle, mais elle n’a pas du tout l’étoffe d’une miss. Certes, la vie est dure, mais cela ne justifie par un vol que cet homme a commis.
Ainsi, « Certes » peut également être placé au milieu d’une phrase. Dans ce cas, il doit être encadré par une virgule. Exemples :
C’est un garçon très futé, certes, mais je doute qu’il soit en mesure de résoudre ce problème. J’ai postulé, certes, mais vous avez mis tellement de temps à répondre que j’ai accepté un autre travail ailleurs.
Placé à la fin de la phrase, « certes » doit être précédé d’une virgule. Exemples :
Monsieur le directeur a eu beaucoup de privilèges à son actif, certes. Ma fille a beaucoup de chance de vous avoir comme amie, certes.
  Maintenant que vous savez comment écrire le mot « certes », ne faites désormais plus l’erreur de l’écrire sans « s » à la fin. Pour plus de règles d’orthographe et de conjugaison, n’hésitez pas à parcourir notre site. Vous pouvez également poser des questions en commentaire en cas d’incompréhension.

Laisser un commentaire