Une certification est-elle utile pour un travail ?

Accueil / Professionnel / Une certification est-elle utile pour un travail ?

Se démarquer auprès des entreprises est pénible. Les recruteurs demandent des éléments spécifiques pour assurer le futur de leur entreprise.

Dans le cadre d’un recrutement, vous devez avoir les meilleurs arguments. Votre profil doit être en adéquation avec l’offre proposée et savoir ce que vous pouvez apporter de plus à une entreprise.

Nous sommes dans un système économique basé sur la mondialisation. Dans un monde connecté comme le nôtre, de nombreux marchés sont maintenant accessibles pour les entreprises même petites.

Les entreprises ont alors besoin de communiquer au monde, donc de personnes qui sachent maîtriser les langues étrangères.

Un CV n’est pas une preuve en soi. Vous pouvez enjoliver le document afin d’avoir une chance de décrocher un entretien.

Le moyen de prouver notre niveau de maîtrise est par le biais des certifications. Grâce à ce moyen, vous pouvez montrer votre niveau en langue étrangère à votre employeur et avoir des informations plus précises sur votre niveau en question.

Cependant, les certifications en langues sont devenues légions de ce fait, il est difficile de s’y retrouver. Pour preuve, le nombre de tests reconnus par les entreprises pour l’anglais s’élève à 52. Certains secteurs d’activités, dont l’hôtellerie, le médical… ont leurs propres examens à faire réussir pour sélectionner les candidats.

Comment s’insérer professionnellement avec une certification ?

La majorité des apprenants, qu’ils soient étudiants, salariés ou dans l’optique d’une évolution de carrière, ont envie de décrocher une certification qui prouvent leur niveau spécifique en langue étrangère.

Améliorer ses compétences et augmenter son niveau est primordial pour avoir la chance d’être accepté en entretien puis embauché par la suite. La pratique d’une langue comme l’anglais est un plus non négligeable sur le marché de l’emploi.

Les secteurs d’activités avec des éléments bilingues ou presque augmentent (le tourisme, la communication, le commerce, le journalisme…)

Obtenir un bon score à ce genre de test est le moyen de montrer son niveau de compréhension et d’expression dans la langue choisie. Ainsi, le candidat peut inscrire le résultat de son test sur le CV, sans appréhension. Le potentiel employeur saura facilement si le candidat a les capacités de communiquer avec un interlocuteur étranger.

Quelle certification en langue choisir ?

Toutes les certifications ne répondent pas aux mêmes objectifs et n’ont pas la même finalité. Certaines nous servent à étudier et d’autres sont professionnelles.

Avant tout, vous devez savoir quel est votre but principal pour ne pas choisir le mauvais examen qui pourrait vous pénaliser.

Comme finalité, nous pouvons étudier à l’étranger, une intégration professionnelle ou avoir un diplôme académique. Certains font une certification à des fins personnelles, sans aucune continuité professionnelle ou étudiante, seulement pour leur satisfaction.

Si nous prenons les tests en anglais les plus courants, tous n’ont pas le même but.

TOEIC : Le TOEIC est le diplôme le plus célèbre en anglais, reconnu par plus de 15 000 entreprises et 150 pays à travers le monde. Il vous aidera principalement pour trouver un emploi et ce diplôme a une durée de validité deux ans afin de mesurer votre niveau actuel.

TOEFL : Ce test vous aidera à étudier à l’étranger. Aussi reconnu dans une centaine de pays et plusieurs institutions à travers le monde. Il sera bénéfique pour entrer dans les meilleures écoles étrangères.

BRIGHT anglais : La certification vous donne le moyen d’avoir une preuve de vos capacités lors de recrutements. Ce test en question n’est utilisable que dans le cadre professionnel. Comme ce n’est pas un test certifié, le diplôme classique ne sera pas remis aux candidats. Juste des résultats authentifiant votre niveau de langue.

Pour les différentes certifications, je vous invite à consulter les articles sur les certification Bright, CLES ou Cloe.

Quelle certification professionnelle apprendre ?

En plus des certifications en langues étrangères, il existe différents diplômes pour des emplois bien précis.

Nous pensons notamment au TOSA. Celle-ci vous permet de prouver vos compétences sur les logiciels digitaux et informatiques. Surtout les logiciels de gestion bureautique, mais aussi ceux en PAO pour de la création visuelle.

Pour plus d’explications sur la certification TOSA, voici une vidéo explicative :

Dans le cas d’une interrogation, vous pouvez vous tourner vers le RNCP (le répertoire national des certifications professionnelles). Ce répertoire fournit par l’État recense l’ensemble des formations éligibles.

Comment placer sa certification dans un CV ?

Considéré comme la vitrine de votre candidature, chaque détail compte dans un CV. Sa conception ne s’effectue jamais du premier coup. Des sites pour aider à la conception existent comme Canva ou CV designr qui sont des aides indispensables pour la réalisation de vos premiers CV.

Généralement, pour placer que vous ayez fait une certification, il faut créer une catégorie “langues”. Ainsi, vous écrirez votre niveau précis certifié par le CECRL (A1,A2,B1…). Les approximations comme “lu, écrit, parlé” ont moins d’impact pour les ressources humaines.

Nous disposons de moyens pour mesurer précisément le niveau, nous vous conseillons de l’utiliser. Donc pour l’endroit où vous désirez le placer, vous écrivez : (Certification TOEIC score 600/ niveau B2).

Ainsi, si vous êtes bilingue ou disposez d’une CQP, il est préférable de le mentionner dans votre CV. Que ce soit le TOEIC ou le TOSA, vous devez vous démarquer.
Nous vous invitons à lire l’article « Comment améliorer son CV avec une formation en langue étrangère » pour plus d’informations.
pexels cottonbro 5989941

Quelle profession peut-on faire quand nous sommes bilingues ?

Les secteurs du teritaire s’adaptent pour donner une diversité dans ses milieux. Pour les différents échanges internationaux, il faut s’adapter à son interlocuteur.

Les métiers du tourisme 

Le secteur touristique est extrêmement développé pour le pays le plus visité du monde. Les professiones développées sont nombreuses, nous avons des animateurs, des guides, des stewards…

Les métiers du management

Avoir un sens de l’organisation est primordial dans ce genre de profession. De plus, dans de grands groupes, vous êtes susceptibles de travailler auprès de personnes étrangères. Au même titre que les salariés, vous aurez besoin d’avoir les compétences nécessaires. En plus d’une certification bilingue, il est préférable d’avoir le TOSA pour la maîtrise des outils bureautiques.

Les métiers de la restauration

En fonction de la localisation, les clients étrangers sont susceptibles de consommer dans votre établissement. Pour ne pas perdre de temps à prendre des commandes et de satisfaire au mieux la clientèle, il est préférable de savoir parler une ou plusieurs langues supplémentaires pour l’hôtellerie.

Les métiers dans le secteur de l’art

Les galeristes d’arts sont les intermédiaires entre les artistes et les acheteurs d’œuvres. Si vous êtes passionné par l’art, vous devez vous tourner vers cette profession. Vous pourrez communiquer avec des clients étrangers avec un langage soutenu qui sera bénéfique pour votre activité.

Les métiers du journalisme

Avec la maîtrise des langues, il est possible de devenir correspondant pour un média régional ou national. Ce qu’il ne faut pas négliger est que vous pouvez couvrir des évènements internationaux qui auront une portée mondiale, voire historique.

Les métiers du commerce

Nous ne pouvons pas parler de professions sans mentionner les professions dans le secteur de l’import-export, l’industrie, la vente… Dans cette branche, il est indispensable d’avoir un anglais de qualité pour communiquer à des clients de l’international, ainsi, cela vous mettra comme atout nécessaire dans l’entreprise.

Les métiers de la traduction

Enfin, nous avons le plus évident qu’est la traduction. Il est possible de la passer avec la filière universitaire LEA. Vous pouvez traduire des œuvres littéraires ou cinématographiques. Si vous suivez une formation spéciale, il est possible de traduire des discours ou des prises de paroles officielles. L’exercice de cette profession varie, vous pouvez l’exercer en freelance ou dans une société spécialisée.

Comment obtenir une certification en langue ?

Même si sa valeur est différente, nous pouvons la considérer comme un diplôme à part entière. Donc qui dit diplôme, dit examen, vous devez donc passer une épreuve spécifique à votre certification pour la décrocher.

Les épreuves sont divisées en plusieurs parties, elles mesurent vos capacités en compréhension et expression écrites et orales.

Maintenant, vous disposez d’une multitude de moyens pour réussir votre test et décrocher ce diplôme.

Des sites gratuits proposent des enseignements en langues étrangères à travers des fiches de cours et d’exercices classiques. Idéal pour une initiation, mais dès que vous entrez en profondeur dans le sujet, ils ne sont pas assez efficaces.

En France, vous avez la possibilité d’apprendre par le biais d’association comme le Secours Populaire ou les restos du cœur. Les bénévoles dispensent un apprentissage durant un temps imparti. Il est obligatoire de se présenter en classe, sous peine d’être renvoyé. Ces organismes ont une contrainte d’horaire et de présence contrairement à l’e-learning.

Le même principe est dispensé par les universités qui proposent des stages de langues intensifs durant les vacances étudiantes. Néanmoins, elles ne préparent pas à une certification précise, mais peuvent aider à se remettre à niveau.

Comment apprendre avec un organisme de formation ?

Pour apprendre les langues dans les meilleures conditions, nous avons les centres de formation. Ces centres de formation sont une bonne opportunité pour un apprentissage qualitatif.

Depuis janvier 2022, les centres d’apprentissage disposent de la certification Qualiopi. Ce label  décerné par l’État doit répondre à une liste de critères imposante. Ainsi, les formations sont dans un cadre préétabli par une institution nationale et cela est un gage de qualité à ne pas négliger.

Les méthodes novatrices de ces organismes s’adaptent aux apprenants et proposent des outils pédagogiques pour leur donner envie de continuer et de progresser continuellement.

Nous pensons notamment à la méthode utilisée par Skill Compétence qui est celle des 70-20-10. Cette méthode utilisée par les managers aide à apprendre une langue quatre fois plus rapidement que la normale. La formule se divise en trois parties :

70 % de cas concrets : À travers divers supports vidéos, audios ou écrits. De plus, l’apprenant s’exerce sur des cas réels comme des articles de journaux ou des reportages. Ces travaux sont préférables pour la concentration et la stimulation.

20 % d’interactions : Durant l’apprentissage, vous avez un entraînement à l’oral avec un professeur particulier diplômé.  Il y a un entrainement à la prononciation et l’aisance à l’oral  pour différentes discussions à l’étranger, dans le cadre professionnel ou personnel.

10 % de cours classiques de grammaire et conjugaisons : Chaque langue doit passer par des leçons de grammaire pour connaître les différentes règles ou déclinaisons.

Comment financer ces formations avec le CPF ?

Dès qu’une formation est financée par le CPF, elle est contrôlée par la loi. Elle doit respecter un certain nombre de règles pour être créée, car il existe un trop grand nombre de fraudes.

De plus, grâce au référentiel Qualiopi, vous aurez la preuve que l’organisme est sans danger. Ces critères pointus vous aideront dans la création de votre projet professionnel.

Tous travailleurs à partir de 16 ans jusqu’à la fin de sa carrière à un compte personnel de formation. Il lui permet de financer des formations pour une évolution de carrière ou une réorientation professionnelle.

Grâce à ce dispositif, vous disposez jusqu’à 5000 € destiné à la formation professionnelle. En cas de prix trop important, vous pouvez faire une demande d’abondement auprès de votre employeur ou de Pôle Emploi.

En allant sur le site mon compte formation, vous aurez la totalité de vos informations personnelles comme le montant de votre solde disponible ou des conseillers pour vous emmener vers les meilleures formations.

Ainsi, vous pourrez avoir un CQP (certificat de qualification professionnelle) parfait pour la vie active.

Laisser un commentaire

Notez cet article

Inscrivez-vous ci-dessous pour : 

Être rappelé afin d’en savoir plus sur nos formations et votre éligibilité aux financements.


Une certification est-elle utile pour un travail ?

Accueil / Professionnel / Une certification est-elle utile pour un travail ?
Se démarquer auprès des entreprises est pénible. Les recruteurs demandent des éléments spécifiques pour assurer le futur de leur entreprise. Dans le cadre d’un recrutement, vous devez avoir les meilleurs arguments. Votre profil doit être en adéquation avec l’offre proposée et savoir ce que vous pouvez apporter de plus à une entreprise. Nous sommes dans un système économique basé sur la mondialisation. Dans un monde connecté comme le nôtre, de nombreux marchés sont maintenant accessibles pour les entreprises même petites. Les entreprises ont alors besoin de communiquer au monde, donc de personnes qui sachent maîtriser les langues étrangères. Un CV n’est pas une preuve en soi. Vous pouvez enjoliver le document afin d’avoir une chance de décrocher un entretien. Le moyen de prouver notre niveau de maîtrise est par le biais des certifications. Grâce à ce moyen, vous pouvez montrer votre niveau en langue étrangère à votre employeur et avoir des informations plus précises sur votre niveau en question. Cependant, les certifications en langues sont devenues légions de ce fait, il est difficile de s’y retrouver. Pour preuve, le nombre de tests reconnus par les entreprises pour l’anglais s’élève à 52. Certains secteurs d’activités, dont l’hôtellerie, le médical… ont leurs propres examens à faire réussir pour sélectionner les candidats.

Comment s’insérer professionnellement avec une certification ?

La majorité des apprenants, qu’ils soient étudiants, salariés ou dans l’optique d’une évolution de carrière, ont envie de décrocher une certification qui prouvent leur niveau spécifique en langue étrangère. Améliorer ses compétences et augmenter son niveau est primordial pour avoir la chance d’être accepté en entretien puis embauché par la suite. La pratique d’une langue comme l’anglais est un plus non négligeable sur le marché de l’emploi. Les secteurs d’activités avec des éléments bilingues ou presque augmentent (le tourisme, la communication, le commerce, le journalisme…) Obtenir un bon score à ce genre de test est le moyen de montrer son niveau de compréhension et d’expression dans la langue choisie. Ainsi, le candidat peut inscrire le résultat de son test sur le CV, sans appréhension. Le potentiel employeur saura facilement si le candidat a les capacités de communiquer avec un interlocuteur étranger.

Quelle certification en langue choisir ?

Toutes les certifications ne répondent pas aux mêmes objectifs et n’ont pas la même finalité. Certaines nous servent à étudier et d’autres sont professionnelles. Avant tout, vous devez savoir quel est votre but principal pour ne pas choisir le mauvais examen qui pourrait vous pénaliser. Comme finalité, nous pouvons étudier à l’étranger, une intégration professionnelle ou avoir un diplôme académique. Certains font une certification à des fins personnelles, sans aucune continuité professionnelle ou étudiante, seulement pour leur satisfaction. Si nous prenons les tests en anglais les plus courants, tous n’ont pas le même but. TOEIC : Le TOEIC est le diplôme le plus célèbre en anglais, reconnu par plus de 15 000 entreprises et 150 pays à travers le monde. Il vous aidera principalement pour trouver un emploi et ce diplôme a une durée de validité deux ans afin de mesurer votre niveau actuel. TOEFL : Ce test vous aidera à étudier à l’étranger. Aussi reconnu dans une centaine de pays et plusieurs institutions à travers le monde. Il sera bénéfique pour entrer dans les meilleures écoles étrangères. BRIGHT anglais : La certification vous donne le moyen d’avoir une preuve de vos capacités lors de recrutements. Ce test en question n’est utilisable que dans le cadre professionnel. Comme ce n’est pas un test certifié, le diplôme classique ne sera pas remis aux candidats. Juste des résultats authentifiant votre niveau de langue. Pour les différentes certifications, je vous invite à consulter les articles sur les certification Bright, CLES ou Cloe.

Quelle certification professionnelle apprendre ?

En plus des certifications en langues étrangères, il existe différents diplômes pour des emplois bien précis. Nous pensons notamment au TOSA. Celle-ci vous permet de prouver vos compétences sur les logiciels digitaux et informatiques. Surtout les logiciels de gestion bureautique, mais aussi ceux en PAO pour de la création visuelle. Pour plus d’explications sur la certification TOSA, voici une vidéo explicative : Dans le cas d’une interrogation, vous pouvez vous tourner vers le RNCP (le répertoire national des certifications professionnelles). Ce répertoire fournit par l’État recense l’ensemble des formations éligibles.

Comment placer sa certification dans un CV ?

Considéré comme la vitrine de votre candidature, chaque détail compte dans un CV. Sa conception ne s’effectue jamais du premier coup. Des sites pour aider à la conception existent comme Canva ou CV designr qui sont des aides indispensables pour la réalisation de vos premiers CV. Généralement, pour placer que vous ayez fait une certification, il faut créer une catégorie “langues”. Ainsi, vous écrirez votre niveau précis certifié par le CECRL (A1,A2,B1…). Les approximations comme “lu, écrit, parlé” ont moins d’impact pour les ressources humaines. Nous disposons de moyens pour mesurer précisément le niveau, nous vous conseillons de l’utiliser. Donc pour l’endroit où vous désirez le placer, vous écrivez : (Certification TOEIC score 600/ niveau B2). Ainsi, si vous êtes bilingue ou disposez d’une CQP, il est préférable de le mentionner dans votre CV. Que ce soit le TOEIC ou le TOSA, vous devez vous démarquer. Nous vous invitons à lire l’article « Comment améliorer son CV avec une formation en langue étrangère » pour plus d’informations. pexels cottonbro 5989941

Quelle profession peut-on faire quand nous sommes bilingues ?

Les secteurs du teritaire s’adaptent pour donner une diversité dans ses milieux. Pour les différents échanges internationaux, il faut s’adapter à son interlocuteur.

Les métiers du tourisme 

Le secteur touristique est extrêmement développé pour le pays le plus visité du monde. Les professiones développées sont nombreuses, nous avons des animateurs, des guides, des stewards…

Les métiers du management

Avoir un sens de l’organisation est primordial dans ce genre de profession. De plus, dans de grands groupes, vous êtes susceptibles de travailler auprès de personnes étrangères. Au même titre que les salariés, vous aurez besoin d’avoir les compétences nécessaires. En plus d’une certification bilingue, il est préférable d’avoir le TOSA pour la maîtrise des outils bureautiques.

Les métiers de la restauration

En fonction de la localisation, les clients étrangers sont susceptibles de consommer dans votre établissement. Pour ne pas perdre de temps à prendre des commandes et de satisfaire au mieux la clientèle, il est préférable de savoir parler une ou plusieurs langues supplémentaires pour l’hôtellerie.

Les métiers dans le secteur de l’art

Les galeristes d’arts sont les intermédiaires entre les artistes et les acheteurs d’œuvres. Si vous êtes passionné par l’art, vous devez vous tourner vers cette profession. Vous pourrez communiquer avec des clients étrangers avec un langage soutenu qui sera bénéfique pour votre activité.

Les métiers du journalisme

Avec la maîtrise des langues, il est possible de devenir correspondant pour un média régional ou national. Ce qu’il ne faut pas négliger est que vous pouvez couvrir des évènements internationaux qui auront une portée mondiale, voire historique.

Les métiers du commerce

Nous ne pouvons pas parler de professions sans mentionner les professions dans le secteur de l’import-export, l’industrie, la vente… Dans cette branche, il est indispensable d’avoir un anglais de qualité pour communiquer à des clients de l’international, ainsi, cela vous mettra comme atout nécessaire dans l’entreprise.

Les métiers de la traduction

Enfin, nous avons le plus évident qu’est la traduction. Il est possible de la passer avec la filière universitaire LEA. Vous pouvez traduire des œuvres littéraires ou cinématographiques. Si vous suivez une formation spéciale, il est possible de traduire des discours ou des prises de paroles officielles. L’exercice de cette profession varie, vous pouvez l’exercer en freelance ou dans une société spécialisée.

Comment obtenir une certification en langue ?

Même si sa valeur est différente, nous pouvons la considérer comme un diplôme à part entière. Donc qui dit diplôme, dit examen, vous devez donc passer une épreuve spécifique à votre certification pour la décrocher. Les épreuves sont divisées en plusieurs parties, elles mesurent vos capacités en compréhension et expression écrites et orales. Maintenant, vous disposez d’une multitude de moyens pour réussir votre test et décrocher ce diplôme. Des sites gratuits proposent des enseignements en langues étrangères à travers des fiches de cours et d’exercices classiques. Idéal pour une initiation, mais dès que vous entrez en profondeur dans le sujet, ils ne sont pas assez efficaces. En France, vous avez la possibilité d’apprendre par le biais d’association comme le Secours Populaire ou les restos du cœur. Les bénévoles dispensent un apprentissage durant un temps imparti. Il est obligatoire de se présenter en classe, sous peine d’être renvoyé. Ces organismes ont une contrainte d’horaire et de présence contrairement à l’e-learning. Le même principe est dispensé par les universités qui proposent des stages de langues intensifs durant les vacances étudiantes. Néanmoins, elles ne préparent pas à une certification précise, mais peuvent aider à se remettre à niveau.

Comment apprendre avec un organisme de formation ?

Pour apprendre les langues dans les meilleures conditions, nous avons les centres de formation. Ces centres de formation sont une bonne opportunité pour un apprentissage qualitatif. Depuis janvier 2022, les centres d’apprentissage disposent de la certification Qualiopi. Ce label  décerné par l’État doit répondre à une liste de critères imposante. Ainsi, les formations sont dans un cadre préétabli par une institution nationale et cela est un gage de qualité à ne pas négliger. Les méthodes novatrices de ces organismes s’adaptent aux apprenants et proposent des outils pédagogiques pour leur donner envie de continuer et de progresser continuellement. Nous pensons notamment à la méthode utilisée par Skill Compétence qui est celle des 70-20-10. Cette méthode utilisée par les managers aide à apprendre une langue quatre fois plus rapidement que la normale. La formule se divise en trois parties : 70 % de cas concrets : À travers divers supports vidéos, audios ou écrits. De plus, l’apprenant s’exerce sur des cas réels comme des articles de journaux ou des reportages. Ces travaux sont préférables pour la concentration et la stimulation. 20 % d’interactions : Durant l’apprentissage, vous avez un entraînement à l’oral avec un professeur particulier diplômé.  Il y a un entrainement à la prononciation et l’aisance à l’oral  pour différentes discussions à l’étranger, dans le cadre professionnel ou personnel. 10 % de cours classiques de grammaire et conjugaisons : Chaque langue doit passer par des leçons de grammaire pour connaître les différentes règles ou déclinaisons.

Comment financer ces formations avec le CPF ?

Dès qu’une formation est financée par le CPF, elle est contrôlée par la loi. Elle doit respecter un certain nombre de règles pour être créée, car il existe un trop grand nombre de fraudes. De plus, grâce au référentiel Qualiopi, vous aurez la preuve que l’organisme est sans danger. Ces critères pointus vous aideront dans la création de votre projet professionnel. Tous travailleurs à partir de 16 ans jusqu’à la fin de sa carrière à un compte personnel de formation. Il lui permet de financer des formations pour une évolution de carrière ou une réorientation professionnelle. Grâce à ce dispositif, vous disposez jusqu’à 5000 € destiné à la formation professionnelle. En cas de prix trop important, vous pouvez faire une demande d’abondement auprès de votre employeur ou de Pôle Emploi. En allant sur le site mon compte formation, vous aurez la totalité de vos informations personnelles comme le montant de votre solde disponible ou des conseillers pour vous emmener vers les meilleures formations. Ainsi, vous pourrez avoir un CQP (certificat de qualification professionnelle) parfait pour la vie active.

Laisser un commentaire